♦ Avec la profession

Grâce à leur soutien, les entreprises contribuent au développement de l’ESITC Paris, permettant à l’Ecole de proposer à ses étudiants un enseignement de haut niveau, avec des outils pédagogiques innovants et un véritable programme de recherche. Cette étroite collaboration des Fédérations professionnelles et des entreprises (majors du BTP, PME et entreprises intermédiaires) avec l’ESITC Paris permet d’assurer l’adéquation de notre formation avec les besoins des entreprises et garantit ainsi une excellente insertion professionnelle à nos ingénieurs.

 

♦ Avec les instances d'accréditation

L'ESITC Paris est reconnue par l’Etat depuis 2001 et également habilitée par la CTI dès sa création. L’engagement de l’école avec les institutions se caractérise également par le renouvellement du contrat de contractualisation qui la lie à son ministère de tutelle, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, son ministère de tutelle. Par ailleurs, l’ESITC Paris est membre des réseaux UGEI et CEDFI.

 

♦ À l’International

La mobilité de nos élèves-ingénieurs est possible grâce aux accords de partenariats signés avec des universités étrangères dans le cadre de notre engagement dans le programme ERASMUS+ ainsi que au sein du réseau ECEM-ECM composé de 12 universités (Danemark, Ecosse, Finlande, Espagne, Hongrie, Pays-Bas, Pologne, République Tchèque, Suède, Italie Russie et Irlande). La labellisation EUR-ACE de notre diplôme est l’assurance d’une reconnaissance internationale pour nos ingénieurs.

 

♦ Pour la Recherche

Notre équipe d’enseignants-chercheurs collabore avec deux laboratoires et organismes de recherche dans le cadre de projets collaboratifs : le CERTES (Centre d’Etudes et de Recherche en Thermique, Environnement et Systèmes), Université Paris-Est Créteil et l’IFSTTAR/MAST/FM2D (Formulation, Microstructure, Modélisation et Durabilité des matériaux de construction)- Université Gustave Eiffel

L’ESITC Paris participe au projet BBobE visant à recycler les déchets d’éponges végétales dans le béton en substitution partielle ou totale du sable. L’objectif est d’optimiser, par une approche expérimentale et numérique, la formulation afin de développer des matériaux à impact environnemental réduit tout en répondant à des exigences techniques selon l’application visée dans le bâtiment.

L’équipe de Recherche travaille également en collaboration avec le laboratoire de l’ESITC Caen sur plusieurs projets.